Blogue

Offrez-vous une écoute généreuse?

J’aime beaucoup la distinction entre écouter et entendre. Écouter c’est être pleinement présent aux propos de l’émetteur, c’est-à-dire que l’on « s’efface » pour un instant afin de laisser toute l’espace à l’expression de l’autre.

Entendre, c’est entretenir un discours interne pendant que l’autre me transmet son message. C’est être plus ou moins présent au contenu du message et à ce que l’autre vit (ex : je fais une autre activité pendant que l’interlocuteur me parle) alors j’entends du bruit mais je ne suis pas pleinement présent à ce que ce bruit peut contenir. Je manque donc beaucoup d’occasions d’apprendre, d’évoluer et de contribuer à mes relations.

ecouterDévelopper un niveau d’écoute généreuse c’est s’intéresser authentiquement à ce que l’autre me partage. C’est être curieux de comprendre ce que l’autre tente vraiment de me transmettre par son choix de mots, par son ton, par son débit et par ses émotions. C’est être totalement en silence – et dans la tête aussi! – pour bien suivre où l’interlocuteur se situe, ce qu’il désire et ce dont il a besoin afin que je valide le rôle que je peux jouer auprès de lui.

Je vous rappelle que les individus ont besoin de ressentir un sentiment d’appartenance envers leur organisation pour développer leur loyauté et leur fidélité. Cependant, de nombreuses études le démontrent : lorsqu’ils quittent, ce sont leur supérieur immédiat qu’ils quittent et non l’organisation.

Et un des reproches que j’entends le plus souvent au sein des équipes envers leur supérieur immédiat est le manque d’écoute. Ensuite vient le manque de reconnaissance (je ne vous parle pas d’aspect financier mais bien d’une reconnaissance exprimée vocalement sur les bons coups et les efforts déployés). Ensuite, vient le manque de confiance (la peur de déléguer).

La majorité des gestionnaires que j’ai coachés et côtoyés depuis les 20 dernières années avait reçu leur promotion de gestionnaire car ils étaient bons « sur le plancher », ils étaient de bons techniciens et avaient développé une belle expertise dans leur domaine. Cependant, ils ont été laissés à eux-mêmes lors de leur nomination avec l’attente qu’ils performent comme gestionnaire et leader. De « superstars » qu’ils étaient avant leur promotion, ils sont devenus de « jeunes recrues » en manque de confiance et de moyens pour performer.

Ce qui en découle est une grande frustration de la part de leurs employés qui se retrouvent avec un supérieur immédiat qui ne sait pas vraiment comment faire la transition avec son ancien rôle et ses nouvelles responsabilités. Qui ne sait pas trop comment s’y prendre pour gérer une équipe du jour au lendemain et faire la distinction entre gérer et leader. Entre entendre et écouter.

Nous sommes embauchés pour nos compétences et congédiés pour notre attitude. Développer l’art d’offrir une écoute généreuse fait maintenant partie des pré-requis essentiels pour être considéré comme un gestionnaire et leader respecté et crédible. L’écoute généreuse est une des composantes première d’une communication saine et efficace.

Si vous vous sentez interpellé par ce contenu et que vous sentez qu’il est temps de parfaire vos habiletés de gestionnaire et de leader, je vous invite fortement à considérer de participer à la Clinique de coaching® qui se veut une formation unique et percutante pour tout dirigeant, gestionnaire et professionnel désireux de contribuer de façon exponentielle au plein développement de ses employés, de soi et de son organisation!

Vous trouverez les détails de cette formation de 2 jours sur cette page : la bonne nouvelle est que cette formation est agréée par Emploi-Québec ce qui veut dire que vous pourriez être éligible à une subvention de 50%. Je vous invite donc à contacter votre Centre Local d’Emploi pour valider votre éligibilité.

Bonne écoute et sur ce, passez une superbe semaine!
Chaleureusement,
Chantal


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *