Blogue

Notre réseau : un terreau de ressources inestimables!

repasJe vous ai partagé en début d’année que j’éprouvais quelques problèmes de santé. Sans vraiment connaître la source, autant de mon côté que du côté médical, j’ai passé une batterie de tests depuis janvier et aucun n’a été concluant jusqu’à présent.

Ça c’était jusqu’à ce que je parle ouvertement de ma problématique à ma comptable qui m’a demandée, entre deux questions de rapport d’impôts, comment j’allais. En affaire, il y a une croyance qu’il ne faut pas mentionner nos malaises ou maladies car ce n’est pas bon pour les affaires. Moi j’ai décidé d’en parler car les spécialistes ne m’ont pas été de grands secours jusqu’à maintenant et comme je suis une femme d’action, je suis ouverte à expérimenter.

Alors en écoutant la liste de mes symptômes physiques, Rachel, ma comptable, m’a immédiatement mise sur la piste du « sans gluten ». Elle est aux prises avec la maladie cœliaque depuis quelques années alors elle sait de quoi elle parle. Je ne connaissais pas cette maladie mais j’en entendais de plus en plus parler car le nombre de gens intolérants au gluten augmente drastiquement ces derniers temps. J’en avais donc parlé au 1er médecin que j’avais vu au début de janvier car je me disais que ça pouvait être une piste.

Sa réaction immédiate fut de me dire que je n’avais aucun symptôme ressemblant à cette maladie. Comme je respecte beaucoup l’autorité et que j’avais confiance en son expertise, j’ai pris pour la vérité ce qu’elle m’a dit alors je n’ai pas fait de recherches à ce niveau. Même réaction de la part du gastro-entérologue vu en février. Grave erreur de jugement de ma part…

J’ai eu ma conversation avec Rachel la veille de mon passage au Salon du livre (il n’y a pas de hasard…) alors j’ai tout de suite su que j’allais me faire cadeau d’un livre de recettes sans gluten pour l’expérimenter. Résultats : en trois jours mes symptômes avaient drastiquement chuté et la « vraie » Chantal avait refait surface! Dans ce fameux livre (Cuisine santé sans gluten de Colombe Plante) sont mentionnés les 17 symptômes qui découlent de l’intolérance au gluten/maladie cœliaque et j’ai réalisé que j’en avais 12 sur 17!

Depuis que je suis plus au courant de cette maladie, j’en parle de plus en plus et c’est fascinant de voir toutes les ressources que mon réseau me partage soit parce qu’ils ont eux-mêmes cette maladie ou soit qu’ils connaissent quelqu’un qui en est atteint. Si je m’étais arrêtée à la fameuse croyance que c’est négatif de parler de mes défis de santé je serais encore plus mal en point aujourd’hui et je serais toujours en attente du système médical et dépendante de ses lacunes.

Je n’ai toujours pas reçu les résultats de mes biopsies mais peu importe leurs natures, je vais de l’avant avec cette piste car mon état s’améliore grandement de jours en jours et ce cadeau « mal emballé » m’amène à faire des changements drastiques dans la façon dont je prends soin de moi. Un tout autre monde, celui de l’alimentation et du plaisir de se concocter des bons plats savoureux au quotidien s’ouvre à moi et mon conjoint et nous sommes maintenant mieux équipés pour vieillir en santé. 🙂

Dans toutes les lectures que je fais, il est mentionné que même si nous ne souffrons pas de l’intolérance au gluten, il est important de diminuer ou encore mieux, bannir le gluten de notre alimentation. Le fait qu’il y ait de plus en plus de gens aux prises avec cette maladie auto-immune est en grande partie due au fait que nous mangeons davantage de « ce qui se fait vite » et nous prenons moins le temps de faire notre propre nourriture.

Ce blogue parle moins du travail mais ramène le focus sur la ressource la plus importante pour être performant au travail et en équilibre dans la vie : votre capital santé! Ça fait cliché mais sans la santé, adieu la qualité de vie,  adieu les plaisirs au quotidien et la liberté d’action et de choix!

Je me suis dit que je ne suis certainement pas la seule à vivre un défi de santé et que plus on partage, plus on peut s’entraider et partager nos ressources. Alors si vous vivez un défi actuellement, je vous invite à en  parler à votre entourage, qui sait sur quelles pistes ils peuvent vous mettre!

Rachel Lacroix, je ne te remercierai jamais assez d’avoir pris le temps de prendre de mes nouvelles cette journée-là et d’avoir écouté attentivement; ton vécu et tes ressources m’ont été plus que salutaires!

P.S. : si vous avez des ressources ou des témoignages concernant l’intolérance au gluten et/ou la maladie cœliaque, je vous invite à me les partager, ces temps-ci je suis en mode « éducation » et « expérimentation »! Merci à l’avance de votre temps et votre générosité 🙂

Sur ce, passez une excellente semaine!

Chaleureusement,

Chantal


3 commentaires sur “Notre réseau : un terreau de ressources inestimables!

  • Bonjour Chantal,

    Bien que la médecine traditionnelle soit très résistante à tous changements de nos comportements alimentaires il reste que notre corps à peu évolué depuis des milliers d’années. Les habitudes des derniers cent ans ont fait en sorte que le blé , le sucre raffiné, le sel ont sabordé notre alimentation.

    Suite à un grave accident de la route avec 10 fractures importantes, j’ai choisi de mettre toutes les chances de mon côté pour minimiser les risques d’inflammation et d’arthrose. J’ai choisi de suivre les conseils de la chercheuse et auteure Dre Jacqueline Lagacé de l’alimentation hypotoxique. Bye bye le gluten, le maîs, le sucre raffiné, les produits laitiers… Parfois je fais de petits écarts tel qu’un cappucino ….la nuit qui suit mon genou, ma cheville ou mon coude enfle à ne plus fléchir. Les réactions sont idems si je consommedu gluten.

    Le choix est très simple lorsque l’on est ouvert à faire des découvertes. Les transformations sont faciles et miraculeuses lorsqu’on écoute les messages du corps et ces découvertes.

    Je vous encourage à exprimer le meilleur en vous!

    Cordialement,

    Edith Veillette
    Chiropraticienne, D.C.

    • Quel beau message Édith! Un grand merci de votre témoignage et de vos encouragements 🙂 Je me souviens très bien de votre accident et c’est inspirant de savoir que l’alimentation a joué un tel rôle dans votre guérison.

      Je vous remercie de la référence du Dre Jacqueline Lagacé car je vais m’en inspirer!

      Et merci pour votre dernière phrase: elle résonne beaucoup en moi 🙂
      Au plaisir Édith!
      Chaleureusement,
      Chantal

  • Bonjour Chantal,
    J’ai réalisé, il y a quelques années, que j’avais la maladie de coeliaque.
    Aujourd’hui, je voudrais retourné faire ma cure qui m’avais permis de retrouvé la santé et le bien-être.
    J’aime tes blogue.
    Lina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *