Blogue

Ce printemps, cessez de tolérer vos irritants!

Cessez de tolérer les irritantsJe sais que ça fait cliché de parler de ménage du printemps lorsqu’arrive cette belle saison mais ça n’en demeure pas moins que de se départir de ce qui n’est plus approprié nous redonne énergie et légèreté!

Depuis les trois dernières fins de semaine mon mari et moi sommes en mode « ménage » et « mise à jour » et c’est fou comment on se sent bien après avoir terminé une pièce! Nous avons débuté par faire peindre mon bureau ainsi que nos deux chambres à coucher et nous en sommes rendus à de menus travaux, question de faire le tour de chaque pièce pour résoudre des irritants qui nous pesaient depuis un bon moment mais que nous repoussions, faute de motivation et d’énergie.

Grâce au printemps tardif de cette année, nous avons plus de temps pour prendre soin de l’intérieur avant que l’extérieur nous interpelle dans quelques semaines. Et je ne sais si vous êtes comme moi mais une fois que nous pouvons mettre la main à la pâte à l’extérieur, l’intérieur devient pas mal moins tentant… Je vous invite donc à cibler ce qui vous irrite le plus dans votre environnement et à vous donner un échéancier pour y remédier.

Je vous rappelle qu’en coaching on rappelle souvent à nos clients que ce qui traine draine! Alors à quand remonte la dernière fois que vous avez fait le ménage de votre auto, de votre bureau, de votre classement de dossiers physiques et à l’ordinateur?

Quand je parle de ménage, je fais surtout référence au fait de se débarrasser de ce qui vous encombre. Je vous propose d’abord de cibler les objets non-utilisés depuis plus d’un an, les vêtements trop grands ou trop petits qu’on garde au cas où, des dossiers-clients qui n’ont plus leur utilité, des bibelots qui ne servent qu’à ramasser de la poussière ou encore de la vaisselle ou des plats qui n’ont pas servis depuis belle lurette.

En ayant à vider nos pièces pour peindre, nous avons redécouvert ce que nous gardions par habitude ou par nostalgie et le fait d’en avoir fait cadeau ou donné à des organismes pour les plus démunis a permis de récupérer de l’espace et de l’énergie stagnante qui appartenait plus au passé qu’au présent.

Le fait de se donner ce rituel annuel ou biannuel (je refais l’exercice aussi à l’automne pour en avoir moins à faire au printemps!) permet de récupérer de l’énergie, du calme, de l’espace et du mieux-être d’une façon surprenante! Car lorsqu’on fait du ménage et de l’épuration pour une maison ou sa voiture on en fait en même temps en nous…

Défi du coach : cette semaine, je vous invite à identifier un endroit où vous sentez qu’il est temps pour vous de vous y mettre, d’épurer, de nettoyer, de jeter, de donner et imaginez comment vous allez vous sentir lorsque le tout sera terminé. Si la tâche vous apparaît trop grande seul, demandez à un(e) partenaire d’être votre supporteur et facilitateur et donnez-vous un échéancier réaliste. Car il faut que ce rituel devienne un jeu plutôt qu’une corvée!

Vous m’en donnerez des nouvelles!

Sur ce, passez une excellente semaine!

Chaleureusement,

Chantal


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *