Blogue

Faciliter une transition

Dernièrement, j’entends plusieurs personnes me faire part des défis et des irritants qu’ils vivent en lien avec leur situation actuelle. Ils sont tellement focalisés sur les résultats à atteindre au quotidien qu’ils perdent de vue que dans les faits, leurs défis et irritants existent en grand partie parce qu’ils sont en pleine transition et qu’ils n’adaptent pas leur attitude et comportements en conséquence.

Lorsqu’il y a transition, il doit y avoir ralentissement. Cette phase a ses raisons d’être. Je remarque que l’interprétation de la phase de transition est beaucoup plus souvent perçue de façon négative que positive. La peur du futur? La résistance à la nouveauté? Le doute que ce qui vient sera plus efficace et mieux adapté à la réalité?

Pour certains d’entre vous, c’est une transition au niveau de votre travail, de vos rôles et de vos responsabilités. Pour d’autres, c’est une transition au niveau relationnel. Pour d’autres, c’est au niveau de la transition du marché dans lequel vous vous trouvez. Vous devez changer votre focus si vous voulez « réussir » votre transition. Passer du focus sur les résultats à atteindre « à tout prix » au focus sur l’écoute du moment présent. Ce qui veut dire, entre autres, être à l’écoute des différents messages que cette transition tente de vous faire comprendre :

  • Quelle est l’opportunité qui se trouve dans cette transition?
  • Quel est son message pour vous? Quelle est l’invitation?
  • Qu’est-ce qui est en train de se transformer? Qu’est-ce qui veut voir le jour?
  • Que devez-vous y laisser mourir? À quoi vous accrochez-vous?

Une phase de transition est un pont. Un pont entre la rive A et la rive B qui a pour but de vous faire évoluer. La transition est une invitation à aller au prochain niveau de succès, de performance, de satisfaction et d’accomplissement même si parfois ce n’est pas ce que vous décodez.

Pour ce faire, vous devez apprendre à interpréter le ralentissement « imposé » comme une avancée. C’est l’occasion parfaite de revisiter le « pourquoi » de votre vision et de vos intentions :

Est-il encore adéquat? Est-il encore assez puissant pour vous donner l’élan, l’énergie et la créativité dont vous avez besoin pour passer d’une rive à l’autre?

C’est aussi le moment de revisiter le « qui » :

Suis-je entouré des gens/collaborateurs qui ont les forces et atouts pour me permettre de bien vivre cette transition? De qui ai-je vraiment besoin de m’entourer sur la rive B?

Et c’est aussi le moment de revisiter le « comment » :

Que me demande de faire différemment cette transition? Quelle pourrait être une action que je pourrais commencer à faire pour faciliter cette transition? Et quelle pourrait être une action à cesser de faire pour faciliter cette transition?

Les périodes de transitions font partie de la croissance, de l’évolution et de la création de ce monde. Un bon exemple : cette période de l’année est la transition entre l’hiver et le printemps. Certaines journées nous font déjà part de ce qui nous attend dans les prochaines semaines mais nous n’y sommes pas encore arrivés.

Que se passerait-il si nous passions cette période de l’année à être frustré, impatient et découragé que le printemps n’arrive? En quoi votre état d’esprit et votre niveau d’énergie seraient différents si vous passiez plutôt cette période à imaginer ce que vous désirez vivre comme expériences cet été?

Doutez-vous que le printemps ne se pointe le nez? Bien sûr que non, il revient toujours. Inspirez-vous des cycles des saisons pour vous rappeler de l’attitude à avoir avec vos propres transitions et profitez de ces moments pour imaginer les possibilités et retombées positives de ces périodes de créativité fertiles!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *