Blogue

Quel est votre plus grand rêve?

Lorsque je me suis mise au clavier pour écrire ce blogue, j’ai revu le titre que j’ai donné à celui de la semaine dernière « Quelle est votre intention de fin d’année? » et j’ai sursauté, car je venais d’y voir un tout autre sens avec le départ de Sylvie. Ça m’a fait sourire quelque peu en me disant « Ma chère Sylvie, l’intention de ton âme était claire…je n’avais pas réalisé que tu étais partie la journée même que je diffusais ce contenu…».  Jeudi matin dernier,  j’ai reçu la triste nouvelle du décès d’une amie de longue date et son décès fut brusque (embolies pulmonaires) et inattendu à l’âge de 51 ans.

Sylvie Charbonneau était une entrepreneure depuis sa jeunesse, une collègue coach et une femme hyper engagée dans sa communauté, autant dans ses rôles de femme d’affaires, de membre de CA, de bénévole que dans ses implications au sein de réseaux d’affaires. Elle n’avait pas peur d’exprimer ses opinions et ses visions – souvent futuristes et créatives – et aimait s’entourer de gens différents pour faire évoluer ses propres pensées. Sylvie était curieuse, ouverte, généreuse, passionnée, au service, déterminée, sensible et drôle.

Elle était pionnière, visionnaire et fonceuse. Et elle osait exprimer autant son côté masculin que féminin ; elle fut un beau modèle d’entrepreneure pour plusieurs femmes qui l’eurent comme coach d’affaires lors de leur passage chez Option Femme Emploi. Sylvie aimait contribuer, faire une différence, aider et faire évoluer. Elle est donc tombée en amour avec l’approche-coaching lorsqu’elle fut ma cliente au début de ma pratique de coaching de gestion. Elle fut tant renversée par les résultats cocréés qu’elle a décidé de retourner aux études, dans la quarantaine, pour se former à titre de coach avec la Coach University. 🙂

Lorsque la mort cogne à une porte tout près de la nôtre, on ressent le tremblement de terre que la nôtre ou celle de nos proches provoquera… C’est toujours un rappel que la vie est éphémère et qu’elle file en un coup de vent. Pour ce qui est de Sylvie, curieusement, elle s’était délestée de plusieurs biens cet été pour cesser de s’encombrer avec ce qui ne lui convenait plus. Elle voulait voyager plus léger… Elle était en train de se créer un nouveau et passionnant chapitre de vie, ayant récemment été nommée sur le nouveau conseil d’administration du nouvel organisme Investissement et Développement (ID) Gatineau (le défunt Développement économique et CLD de Gatineau) et elle s’informait en vue de la prochaine campagne municipale, car un poste de conseillère municipale l’intéressait.

Elle mettait son focus et ses énergies sur ce qui était important pour elle, ce qui respectait ses valeurs, ce qui mettait de l’avant ses talents, ce qui la passionnait, ce qui la rendait heureuse, bref, ce qui lui remplissait son seau. 🙂 C’est en repensant à toutes ces facettes de Sylvie que m’est venue l’idée de vous parler de vos rêves. Car Sylvie n’attendait pas après ses rêves, elle les créait. Elle allait chercher ce dont elle avait besoin. Elle ne craignait pas de sortir de sa zone de confort pour faire arriver les choses.

Exercice du coach : la question que j’ai pour vous cette semaine est un peu directe, mais je la considère très importante. Si vous aviez à mourir dans la prochaine année, quel rêve aimeriez-vous à tout prix avoir réalisé? Pourquoi ce rêve? Quelles émotions fait-il naître en vous? En quoi ce rêve pourrait vous changer ou changer votre vie? Prenez 5 minutes et visualisez, imaginez ce rêve réalisé…comment vous sentez-vous? Qu’êtes-vous prêt à faire à l’instant pour avancer dans cette direction?

C’est lorsque nous sommes vivants que nous pouvons créer nos rêves. Cette semaine, et les semaines à venir, inspirons-nous de Sylvie, qui osait rêver, imaginer, ressentir, agir, choisir et oser pour se créer une vie sur-mesure, à sa mesure à elle. 🙂

En lisant les commentaires laissés sur Facebook suite au départ de Sylvie, plusieurs ont mentionné qu’elle avait été une inspiration. Elle l’aura été pour moi jusqu’à la fin et elle m’inspire à poursuivre mon propre délestage pour voyager aussi plus léger.

En voyant 2017 à nos portes, ça m’incite à poursuivre un peu plus loin et vous amener à vérifier ce que vous auriez à terminer, éliminer et à vous délester d’ici la fin de 2016 pour poursuivre votre voyage plus légèrement.

Je vous souhaite une semaine remplie de grâce…et de gratitude d’être encore ici pour réaliser ce que votre âme désire.

Chaleureusement,

Chantal xx

 

© Tous droits réservés. Ce texte a été créé et rédigé par Chantal Binet – Coach Inc. Si vous souhaitez le partager, nous vous demandons de le publier dans son intégralité et en totalité en citant sa source.