Blogue

Leçons de leadership au Salvador

Je vous écris de l’aéroport de Newark aux États-Unis, en transit vers mon retour à la maison après une extraordinaire semaine au Salvador.

J’ai eu le bonheur d’être invitée à une amie à passer la semaine chez elle et de découvrir ce magnifique pays volcanique et rempli de belles surprises malgré ses défis de pauvreté et de criminalité.

Mais ce que j’en ai retiré le plus ce sont les modèles de leadership positifs qu’il m’ait été donné d’observer tout au long de la semaine et c’est ce qui m’a inspiré le contenu de ce mois-ci.

J’ai été accueillie au sein d’une famille où règnent le respect de soi et des autres, l’écoute réelle et un amour profond entre ses membres, denrées plutôt rares de nos jours…

J’ai eu le privilège d’être témoin de situations et de conversations qui ont suscité toute mon admiration car elles impliquaient des enfants de 10 et 12 ans qui ont une intelligence émotionnelle beaucoup plus développée que chez les adultes.

C’était beau de voir et d’entendre des échanges où les parents utilisaient le reflet, des questions puissantes, l’écoute et la responsabilisation pour faire cheminer les réflexions de leurs enfants plutôt que de les sermonner et leur dire constamment quoi faire.

Les échanges, les questions et les réponses étaient toujours sur un ton respectueux, calme, posé et non-menaçant. Empreints à la fois de compassion et de fermeté de la part des parents et d’écoute et de curiosité pour comprendre de la part des enfants.

Quand il y avait un accrochage, une déception, une fausse perception ou des attentes non-comblées, ils se reflétaient un et l’autre leurs réalités, leurs sentiments et leurs besoins afin de mieux cerner et comprendre ce qui venait de se passer. L’intention était toujours de guérir la situation et repartir sur de nouvelles bases plus solides pour obtenir de meilleurs résultats dans le futur. De toute beauté !

Bravo aux parents d’être de si bons modèles de leadership et d’intelligence émotionnelle, leur leg est puissant et est déjà intégré chez ces jeunes garçons qui amènent avec eux, dans leurs propres relations, ces valeurs et ces principes de vie.

Pour moi la famille se compare à une équipe en milieu de travail ; un rassemblement d’humains uniques et différents dans leurs talents, leurs personnalités et leurs défis et qui doivent apprendre à composer avec ces différences dans l’harmonie.

Beaucoup d’équipes de travail sont dysfonctionnelles dû au choc des égos, des blessures d’enfance et d’adolescence non-réglées et des systèmes d’auto-protection et de défenses développés suite à ces blessures.

Ce qui limite grandement les possibilités d’une communication saine, d’une qualité d’écoute réelle et d’une volonté profonde de coopération et de guérison.

De quoi aurait l’air votre qualité d’équipe si chacun de vos membres avait pour intention réelle de s’écoute pour se comprendre, se poser des questions pour défaire les fausses perceptions et cibler ensemble des solutions gagnantes-gagnantes pour créer dans l’harmonie ?

EXERCICE DU COACH : ce mois-ci, inspirons-nous de cette famille pour instaurer de nouvelles balises de leadership et d’intelligence émotionnelle lors de nos prochains écueils. Je vous propose une série de questions de coaching pour vous éclairer dans vos prochaines conversations :

  1. Quelle est la réelle source de notre problème/défi ?
  2. Qu’est-ce qui doit être nommé et clarifié pour avoir une vision de 360 degrés ?
  3. De quoi avons-nous réellement besoin pour avancer et évoluer dans cette situation?
  4. Que devons-nous immédiatement cesser pour aller de l’avant ?
  5. Avec quoi devons-nous faire la paix ?
  6. À quels talents devons-nous faire appel pour se responsabiliser ?
  7. Quelle est notre résultat idéal souhaité ?
  8. Qui devons-nous être pour garder le cap dans cette direction ?
  9. À quoi doit-on s’engager mutuellement pour créer une formule gagnante-gagnante ?

Sur ce, je vous souhaite plus de guérison et de fierté dans vos conversations !

Chaleureusement,

Chantal xx

 


1 commentaire sur “Leçons de leadership au Salvador

  • Merci Chantal, beaux messages dans ce texte. j’ai personnellement un faible pour le El Salvador que j’ai eu la chance de visiter à plus d’une occasion. J’ai en mémoire des paysages à couper le souffle, une nature luxuriante, des gens accueillant sans bon sens et en filigrane de cette société, un brin de violence qui continue d’affliger malheureusement six des sept pays d’AC. Le message positif que tu rapportes de ton voyage donne une belle couleur aux souvenirs que j’ai de ce pays. Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *