Blogue

Les leçons de Steve Jobs

Je viens de terminer la lecture de la biographie de Steve Jobs – 640 pages que j’ai dévorées en 4 jours. Il faut dire que l’auteur, Walter Isaacson, facilite la lecture grâce à son grand talent d’écriture. Les biographies m’intéressent particulièrement car je suis passionnée par la nature humaine; j’aime comprendre nos modes de décisions, d’actions et découvrir les motivations profondes qui façonnent la création de nos vies respectives.

Il y a tout plein d’anecdotes fascinantes dans le parcours de Steve Jobs et d’Apple et même si j’y ai découvert un individu assez complexe et difficile à côtoyer, j’ai retenu deux leçons qui je crois, méritent d’être rappelées si l’on désire concrétiser nos rêves et obtenir du succès dans l’atteinte de nos objectifs :

1.      Clarifier ses intentions : pour Jobs, toutes ses actions et décisions étaient orientées vers l’offre d’un produit et d’un service de très haute qualité, dotées d’un esthétisme innovant et d’une simplicité ultra performante qui permettraient à monsieur et madame tout le monde d’avoir une expérience WOW grâce à Apple.

C’est une conversation que j’ai en priorité avec tous mes clients en coaching car une fois leurs intentions clairement ciblées, ils peuvent aller de l’avant avec certitude, confiance et courage. Ils ont ainsi repéré leur boussole et leurs points d’ancrage et savent maintenant comment mobiliser leurs équipes pour aller de l’avant.

2.      Mettre le focus sur l’essentiel : Jobs était passé maître dans le fait de mettre ses énergies, son temps et ses idées au profit de ce qu’il avait choisi comme étant prioritaire. Il ramenait constamment son équipe sur ce qui était essentiel à la mission et la vision d’Apple et c’est ainsi qu’il pouvait maximiser les énergies, les talents et l’intelligence de chacun. Il détestait l’éparpillement; c’était à son avis ce qui avait mené Apple vers la perte après qu’il ait été mis à la porte en 1985.

C’est un défi auquel nombre de clients font face : leur organisation désire souvent s’attaquer à une longue liste d’objectifs qui les amènent dans de nombreuses directions. Ainsi, eux-mêmes comme leurs équipes sont souvent essoufflés et ont de la difficulté à savoir ce qui est vraiment prioritaire et ne savent plus où donner de la tête.

Lorsque vos priorités sont clairement choisies et partagées au sein de votre organisation, il est beaucoup plus facile de canaliser vos efforts et vos talents. C’est aussi ce qui vous permettra de prendre des décisions éclairées et amener chacun à développer des méthodes de travail performantes.

En 2012, donnez-vous l’objectif de clarifier vos intentions et de ramener votre focus sur l’essentiel. Quelles sont les réelles priorités qui vous permettraient (ou à l’organisation) d’être à votre meilleur, fier et mobilisé tout au long de l’année? Où devez-vous cesser de vous éparpiller?


1 commentaire sur “Les leçons de Steve Jobs

  • L’objectif primordial de toute organisation dans le choix des priorités devrait être le renouvellement constant des objectifs reliés à la survie de l’organisation. Marquer le pas équivaut à rétrograder dans ce monde éminemment compétitif. Je ne veux pour exemple que le cas de Kodak qui a péricliter au point que l’on parle d’une faillite possible. Mauvaises et/ou absence de décisions dans le choix des produits à offrir à une clientèle en mouvance et bien d’autres erreurs de jugement ont finalement eu raison de cette entreprise centenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *