Blogue

La santé des gestionnaires

Ce sujet m’interpelle et me préoccupe, car j’observe que les exigences et la rapidité du rythme de travail des gestionnaires (de tous les niveaux) ont augmenté ces dernières années et la santé des gestionnaires en prend pour son rhume! La majorité d’entre eux est tellement prise dans le tourbillon du « faire », qu’ils en oublient les conséquences néfastes de ne pas prendre soin d’eux en priorité et plusieurs peinent à créer un équilibre sain entre travail et vie personnelle.

Vous êtes votre propre inventaire. Si votre capital-santé prend une débarque, vous ne pouvez pas renouveler votre inventaire comme dans un magasin quand il ne vous reste plus de boîte de mouchoirs. Que nous parlions de la santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle, votre capital-santé est ce qui vous tient debout, alerte, engagé, focalisé, créatif, courageux, etc. Lorsqu’un de ces quatre « réservoirs » se vide, il a automatiquement un impact sur les autres niveaux de santé. Par exemple, lorsque vous avez une bonne grippe, vous savez par expérience que vos facultés mentales ne fonctionnent pas aussi bien. Il en est de même si vous vivez un stress intense pendant quelques jours ou semaines. Votre santé physique en prend un coup, car l’ensemble de vos organes sont sous pression et ils ne peuvent opérer à une capacité maximale lors de ces épisodes de stress.

Ce n’est pas parce qu’on ne le voit pas dans notre corps que ça ne se passe pas, mais avouons que c’est beaucoup plus « pratique » de ne pas être à l’écoute de ces symptômes; lorsque nous sommes dans le déni, nous ne nous sentons pas obligés de prendre de nouvelles décisions et de changer nos habitudes de vie. Dans les faits, c’est difficile pour les humains de s’engager dans de nouvelles habitudes. Il faut un incitatif très porteur de sens pour nous décider à passer à l’action et maintenir nos nouvelles habitudes.

Lors de la dernière Clinique de coaching® que j’ai offerte en Outaouais, il y avait Mme Élaine Dupras, directrice générale de la Sporthèque qui y participait et j’ai été renversée d’entendre un de ses témoignages sur les bénéfices découlant de l’impact de la mise en place de saines habitudes de vie au sein de l’entreprise. La Sporthèque est un centre d’entraînement physique et ils offrent une flexibilité d’horaire à leurs employés pour qu’ils puissent s’entraîner gratuitement sur les heures de travail, tout en se responsabilisant dans leurs livrables. Il est important de mentionner que leurs valeurs d’entreprise reflètent la priorité de la santé au travail et c’est un pilier du bon fonctionnement de l’entreprise. Les résultats?

  1. Leurs primes d’assurances collectives ont diminué depuis les trois dernières années : les employés ne s’absentent jamais pour cause de maladie; ils ne consomment aucun médicament; le recours au congé à long terme est l’exception à la règle. Leur courtier leur a mentionné qu’ils sont ses seuls clients à voir une diminution de leurs primes grâce au niveau de santé de leurs 250 employés et de leurs saines habitudes de vie!
  2. La Sporthèque a décidé de sensibiliser ses employés sur le sujet et ces derniers se sont responsabilisés pour que leurs bottines suivent leurs babines.
  3. Les employés restent plus longtemps à l’emploi de la Sporthèque grâce à cette philosophie de gestion; c’est donc devenu un outil de rétention puissant.
  4. Tout le monde amène son repas au travail (bouffe maison) au lieu de tomber dans le piège du « fast-food ». C’est un bel exemple où les bottines suivent les babines. 
  5. Personne n’est fumeur.

Il est certain qu’une entreprise comme la Sporthèque, dont la mission est le mieux-être, peut sembler plus encline à mettre en place de telles pratiques, mais ça prend quand même de la vision, des priorités claires, un engagement solide et des efforts constants pour permettre à chacun de faire vivre cette vision. Je vous partage l’exemple de la Sporthèque dans le but de vous inspirer à réfléchir et voir ce que vous pourriez implanter à court terme dans votre entreprise afin de faire évoluer le niveau de santé de votre monde.

L’Organisation mondiale de la santé a confirmé en 2016 que les problèmes de santé mentale sont maintenant la cause #1 de l’absentéisme à travers la planète. Que pouvez-vous faire comme leader pour vous inciter d’abord, et ensuite inciter votre organisation ou votre équipe à faire les choses autrement en 2017 pour faire de votre santé une réelle priorité?

J’aimerais donc que mon message de cette semaine vous soit un rappel de bien réfléchir à ce que veut dire pour vous à ce moment-ci de votre vie « prendre soin de moi ». Il se peut que pour certains, ce soit par l’activité physique et que pour d’autres, ce soit par l’intégration de la respiration consciente ou de la méditation dix minutes par jour. L’important est de choisir des habitudes qui vont vous inspirer et qui sont alignées avec votre nature et vos intérêts. J’ai compris il y a longtemps, que l’aérobie n’était pas pour moi. Mais la levée des poids, j’adore! Qu’en est-il pour vous?

Exercice du coach : voici quelques questions pour nourrir votre réflexion personnelle et d’équipe.

  • De quoi avez-vous besoin pour être à votre meilleur physiquement?
  • De quoi avez-vous besoin pour être à votre meilleur mentalement?
  • De quoi avez-vous besoin pour être à votre meilleur émotionnellement?
  • De quoi avez-vous besoin pour être à votre meilleur spirituellement?
  • Que pourriez-vous modifier à court terme comme habitude alimentaire pour avoir plus d’énergie et de concentration?
  • Qu’est-ce qui vous permettrait d’avoir de bonnes nuits de sommeil réparatrices?
  • Qu’est-ce qui serait une nouvelle habitude saine à intégrer dans votre vie en 2017 et qui vous inspirerait tout au long de l’année ?

 

Sur ce, je vous souhaite une excellente semaine!

Chaleureusement,

Chantal xx

© Tous droits réservés. Ce texte a été créé et rédigé par Chantal Binet – Coach Inc. Si vous souhaitez le partager, nous vous demandons de le publier dans son intégralité et en totalité, en citant sa source.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *