Blogue

Cet été, fichez-vous la paix!

« Jusqu’à dimanche, j’prends mes vacances de moé… ». C’est un extrait d’une chanson du groupe québécois « La Chicane » et ça représente bien mon message du mois de juillet. Cependant, mon invitation est plus pour la durée de la saison estivale que jusqu’à dimanche. Pour que les résultats d’un changement d’habitudes soient plus probants, ils ont besoin de prendre racine et ça, ça demande du temps et de la patience. En plein alignement avec les rythmes de l’été!

Mon invitation est la suivante : cet été, faites le choix de vous traiter avec douceur, patience, humour, compassion et amour. Et mettez l’accent sur le pardon. Lorsqu’on se traite humainement, notre côté humain renaît. Et après vous être donné et investi ces derniers mois, une pause de « maltraitance de soi » s’impose.

Les leaders que j’accompagne sont souvent des gens durs sur eux, en ce sens qu’ils ne se pardonnent pas facilement des « fautes », se rabaissent, se jugent et se « flagellent » souvent dans leurs discours internes. Moi j’étais la reine dans ce domaine! Je suis en rémission avec des épisodes de rechutes . Faites-vous partie du lot?

C’est très humain de tomber dans ce piège de la critique négative de soi et malheureusement, si nous n’en sommes pas conscients et que nous perpétuons cette mauvaise habitude, ça peut faire beaucoup plus de dommages que l’on croit. Ces dommages peuvent varier avec le temps et la fréquence de ce discours toxique et bien sûr, selon votre état de santé physique et émotionnel habituel. Mais sachez que les mécanismes intérieurs qui s’activent dû au stress causé par cette critique de soi ont des impacts autant physiques qu’émotionnels :

  • Perte graduelle de la confiance en soi et de l’estime de soi
  • Perte graduelle du sommeil ou du sommeil réparateur
  • Le doute de soi prend de plus en plus de place
  • La procrastination s’installe de plus en plus
  • Sentiment d’infériorité face aux autres
  • Irritabilité et impatience avec soi et les autres
  • Critique facilement, soi et les autres
  • Perte d’énergie et de motivation
  • Difficultés avec la tracte digestive (estomac et intestins)
  • Difficulté à être enthousiaste et à passer à l’action (et avec confiance)

Exercice du coach : si vous vous reconnaissez dans ces lignes, mon invitation s’adresse particulièrement à vous : cet été, fichez-vous la paix!

  1. Dès que vous vous entendrez vous juger, cessez immédiatement et excusez-vous à votre « soi » de vous être jugé. Avec la pratique, vous aurez de moins en moins le réflexe de le faire et vous sentirez une paix intérieure s’installer graduellement. Et la magie là-dedans est que vous allez être de moins en moins critique envers les autres et de plus en plus compréhensif.
  2. Acceptez qui vous êtes (un humain).Inconditionnellement. Acceptez que vous serez en processus d’amélioration toute votre vie et que vous ne serez jamais parfait et « à votre goût ». Cet été, observez vos talents et vos qualités en action et félicitez-vous. Soyez fiers de vous ou apprenez à l’être.
  3. Devenez une bonne mère et un bon père pour vous.Soyez aimants, compréhensifs, patients, un bon professeur, un leader positif, bref, soyez gentil et encourageant pour vous-mêmes. Vous reviendrez avec une image renouvelée de vous et en force pour débuter les projets d’automne. Vous aurez ainsi un réservoir plein de patience pour les gens sur qui vous devez compter.
  4. Riez de vous.Souvent! La vie est aussi faite pour s’amuser, apprendre en ayant du plaisir et savoir rire de soi lorsqu’on gaffe. Ces événements ne nous définissent pas. Riez et passez à autre chose au lieu d’y rester accroché. Et l’été file si vite, autant regarder en avant!
  5. Soyez plus souples.Dans vos croyances, vos paradigmes, vos réflexes, vos réactions, vos décisions, vos actions et vos paroles. Laisser tomber la rigidité. Testez de nouvelles avenues. Observez les nouveaux résultats. Que découvrez-vous sur vous? Peut-être est-il temps pour une mise à jour de vos « logiciels internes » ? Choisissez un programme à la fois, faites « delete » et reprogrammez.
  6. Donnez-vous des journées « Pat ».Le nom de mon mari est Patrick, mais il préfère Pat. C’est grâce à lui que j’ai maintenant des journées « Chantal », qui sont des journées qui me font un grand bien. C’est sa stratégie pour « remplir son seau » : c’est une journée de congé officielle où l’on fait que ce qui nous tente et rien d’autre. Vous avez le goût de rester en pyjama toute la journée à écouter des films et à commander du resto ? So be it! Vous vous sentez coupable juste à l’idée d’y penser? Mettez la famille dans le coup! Vos journées « Pat » vont transformer votre été!
  7. Faites la paix.Faites la paix avec tout ce qui s’est passé depuis le début d’année. Déposez votre sac. Faites un mini-bilan de ce qui a bien été et pardonnez tout ce qu’il y a à pardonner pour vous libérer émotionnellement. Ce sac n’est plus nécessaire pour la deuxième moitié d’année. Vous avez appris. Soyez reconnaissants et prenez l’été comme période de transition. C’est une belle opportunité pour remplir ce nouvel espace en vous par de nouveaux moments de bonheur estival!
  8. Dites plus non que oui.Aux autres. Plus oui à vous. À vos désirs, à votre instinct, à votre enfant intérieur, à votre beauté intérieure, à vos valeurs et à votre dignité. Plus vous vous rapprocherez de votre essence, de votre vérité, plus vous vous sentirez entier et complet. Vos besoins non-comblés vont de moins en moins vous gérer inadéquatement, car vous vous respecterez davantage. Vous ferez la paix plus facilement. Vous verrez davantage le bon côté des choses et des gens. Tout simplement parce que vous aurez accepté d’écouter plus attentivement ce qui voulait s’exprimer en vous.

Sur cette invitation, je vous souhaite de passer un superbe été, rempli de belles retrouvailles et plus particulièrement avec votre soi!

Chaleureusement, Chantal


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *